Girteka recourt à l’intelligence artificielle pour la planification du transport

Le géant du transporteur lituanien fait appel à l’intelligence artificielle pour optimiser sa planification et ainsi gagner en précision, temps de conduite, émissions et carburant.

Pas de transport sans intelligence artificielle (IA). C’est ce qu’a déclaré le transporteur Girteka dans un communiqué. Le géant lituanien indique qu’il collecte les données apportées par sa flotte composée de 9 000 camions connectés, complétées par des données sur les itinéraires dédiés aux poids lourds, les places de stationnement sûres et sécurisées et les stations-service. L’IA permet ensuite de définir "le meilleur itinéraire possible pour la livraison du fret, en tenant compte des exigences de chaque client".

Economies substantielles 

La planification du transport peut inclure des exigences telles que l'heure d'arrivée estimée, la distance ou les émissions émises par les véhicules. "Le système est mis à jour toutes les heures, donc s'il y a des changements d'itinéraire en raison d’incidents routiers, le programme recalcule à nouveau toutes les données et propose la meilleure solution optimale", se félicite le transporteur. Ce dernier indique ainsi qu’un itinéraire défini par l’IA permet de réduire le temps de transport de 10 %, la consommation de carburant et les émissions d'environ 7 %.

Moins de risque d'erreur

Girteka pointe ainsi le risque d'erreurs "élevé" lorque la planification est effectuée à la main. "Il manque parfois des données et certaines informations peuvent être obsolètes, ce qui peut entraîner des erreurs lors de la première phase de planification", A l’inverse, avec l’IA, "toutes les exigences locales en termes d'heures de conduite sont facilement incluses dans la planification de l'itinéraire", souligne Girteka. Les informations sont ensuite relayées aux conducteurs via les outils Transics et ces données s’avèrent très utiles pour des conducteurs fraîchement débarqués de pays hors d’Europe - en provenance par exemple d’Afrique subsaharienne ou de l’Inde - et destinés à suppléer les conducteurs ukrainiens.